Catégories
Technologie

L'avenir des systèmes d'exploitation

Le système d’exploitation (OS) est un ensemble d’application (de logiciel donc) qui permet d’utiliser les ressources physique (le matériel) de l’ordinateur. Il permet également d’utiliser d’autres logiciels en correspondance avec l’usage que l’on fait de l’ordinateur. pour en savoir plus : Système d’exploitation.

Avant de parler du futur, un petit point d’histoire (simplifié, puriste sautez ce paragraphe) :

Les premiers OS créé sont les systèmes propriétaire créé par les fabricants d’ordinateur : IBM entre autre, car nous sommes dans les début de l’informatique.

Très vite des standard de qualité on était défini pour donner naissance à la famille UNIX.

Derrière UNIX il y a des université, IBM, SUN… Apple se met de la partie et créé un système (Mac OS) pour le tout premier ordinateur à usage personnel.

A la même époque, Microsoft créé une société exclusivement de logiciel et commence un nouveau système (Windows) dont le modèle économique va permettre le développement de l’entreprise (et le fortune de sont fondateur) et de l’informatique en générale.

Enfin le dernier né, dans les années 90, les systèmes GNU / Linux, reprenant les standard UNIX en ajoutant la notion de liberté.

Et aujourd’hui :

Dans le domaine des ordinateurs personnel, Microsoft Windows est absolument majoritaire : plus de 95% de part de marché. C’est le système qui s’est imposé, pas forcément de manière très honnête (des condamnations successives ont étés prononcé). Derrière on trouve essentiellement Mac et GNU / Linux.

Dans le secteur des ordinateurs de poches (des netbook) : Windows et encore très présent mais moins prédominant, la raison en est que ces appareils n’ont pas une très grande puissance. C’est donc GNU / Linux qui prend le reste du marché, Mac étant complètement absent.

Dans le secteur des téléphones portable, on trouve de tout avec un écosystème assez riche : Apple avec une version Mac iPhone, Microsoft avec Windows Mobile, GNU / Linux (avec notamment Androïd de Google), Symbian et quelques autres systèmes.

Dans le secteur des serveurs et autre infrastructure réseaux, UNIX a une belle place quoique la qualité de GNU/Linux et sa compatibilité lui permettent de prendre des parts très importantes. Windows est présent, mais minoritaire.

Demain ?

Pour faire des paris sur l’avenir, il faut prendre un certain nombre de paramètre supplémentaire :

  • Les applications sont de plus en plus sur le Web, la tendance est au « clood computing » : les applications sont sur le réseau, pas sur l’ordinateur.
  • Les netbook et autre terminaux légers ont le vent en poupe : investissement faible, puissance suffisante pour des applications réseaux.
  • Les téléphone portable permettent de faire de plus en plus de chose.
  • Les virus informatique ne s’attaquent qu’a Microsoft Windows (pour l’instant).
  • Les exigence des utilisateurs en terme de simplicité d’administration du système sont très importante.

Tout cela me fait dire que les OS de demain sont :

Pour les mobiles, GNU/Linux et Mac vont se partager le marché, Google prenant la quasi totalité de la part GNU/Linux.

Pour les netbooks et terminaux léger, Google Chrome OS (le nouvel OS de Google) va faire des ravages et prendre probablement plus des trois quart des parts de marché et sera probablement un jour accusé de position dominante.

Les utilisateurs qui voudrons garder un ordinateurs plus complet, c’est à dire qui utilisent leur ordinateur un peu plus que pour communiquer, vont se répartir entre Mac, Windows et GNU/Linux. La part de GNU/Linux va augmenter au fur et à mesure que les utilisateurs seront confronté à l’efficacité de Chrome OS ou d’androïd, au fur et à mesure aussi que ces systèmes se simplifie.

Pour les serveurs… peu de changement en prévision, en tout cas rien de vraiment net pour le moment.

Conclusion : et-ce bien oui ou non ?

Le grand gagnant de ces changements est très certainement le Web, il va devenir de plus en plus accessible quelque soit les terminaux utilisés. De plus, la diversification des navigateurs, avec la poussé forte de Google Chrome (navigateur unique et obligatoire sur Google Chrome OS), va permettre d’augmenter la qualité des applications web.

L’autre bonne chose est la diversification des systèmes comme en ce qui concerne les plantes, la bio-diversité renforce la qualité et la résistance des différents éléments : par exemple, le bug de l’an 2000 ne concernait que Microsoft, les virus ne s’attaque qu’a Windows…

Le grand perdant sera Microsoft… encore qu’il ait les moyens de redresser la barre.

Maison et Olivier
Maison et Olivier
Matomo encountered an error: Cannot redeclare nb73a() (previously declared in /data/websites/nat.fam-martel.eu/wp-content/themes/twentytwenty/template-parts/content.php:1) (which lead to: Session must be started before any output has been sent to the browser; output started in /data/websites/nat.fam-martel.eu/wp-includes/class.wp-styles.php/347)