Catégories
Uncategorized

le modèle Mozilla :

Voici quelques extrait d’un article très intéressant de jy[b]log

Quand vous proposez un patch, il ne sera intégré que lorsqu’il y aura eu l’approbation d’au moins deux développeurs : un reviewer et un super-reviewer. Et cela concerne les patchs de n’importe quel contributeur, que ce soit un contributeur lambda occasionnel, ou que ce soit l’un des « core-developer » qui connait le coeur de Gecko sur le bout des doigts. Personne n’y échappe.

Je vois au moins trois avantages à ce système :

1. Le premier point que l’on peut noter, c’est que ça oblige un contributeur à faire preuve d’une certaine humilité. (…)
2. Le deuxième point, c’est que cela garantie une certaine robustesse (…).
3. Enfin le code reste toujours lisible, compréhensible grâce au respect du coding style.

J’aimerais pouvoir de temps en temps travailler de la sorte, mais je n’ai même pas le temps de vérifier le code de mes stagiaires….

Catégories
Uncategorized

Extensions Firefox

Oui, j’avoue j’utilise Firefox, le navigateur de la Mozilla fondation…

Oui, je fais des infidélités permanentes aux logiciels de la firme de Redmond…

Mais bon, c’est ça la liberté !

Voici pour mémo les extensions que j’utilise avec le panda rouge :

En tant que professionnel du Web, j’utilise de manière récurrente ces extensions de déboguage : Web Developer, Firebug, MeasureIt et ColorZilla.

Les deux premiers permettent de rentrer le CSS et le JavaScript tandis que les deux derniers facilite les relevés de dimension et de couleur.

Sinon j’utilise pour mon confort personnel : FullerScreen, FlashBlock, Google Reader Notifier, GooglePreview.

Fuller Screen autorise le véritable pleine écran, FlashBlock me débarrasse des animation Flash (des pub 9 fois sur 10) en me permettant de les afficher manuellement. Google Reader Notifier me dit combien de nouveau item non lu figure dans mon agrégateur favoris et Google Préview affiche un aperçu des site dans le résultat d’une recherche de mon moteur de recherche favoris.

Catégories
Réflexion Technologie

Richard Stallman

Je puis expliquer la base philosophique du logiciel libre en trois mots: liberté, égalité, fraternité. Liberté, parce que les utilisateurs sont libres. Égalité, parce qu’ils disposent tous des mêmes libertés. Fraternité, parce que nous encourageons chacun à coopérer dans la communauté.