Catégories
accessibilité Réflexion Technologie

Libérons les documents

Célébrons l'accessibilité de l'information et informons sur les standards ouvert

 

Si la liberté d’utiliser vos fichiers vous semble importante

  • avec tous les logiciels
  • sur tous les appareils
  • sur toutes les plates-formes
  • sans blocage
  • et sans frais :

Exigez des standards ouverts !

 

Catégories
Réflexion Technologie

Culture Champolion et Copie

Dans ces temps ou l’on parle de droit d’auteur et de copyright, leur sens est de plus en plus incertain et les lois votés ne nous aident pas à nous y retrouver sur ce qui est juste et ce qui ne l’est pas.

Si je suis sûr d’une chose, c’est que je ne veux pas que mes œuvres disparaissent pour les générations futur et donne du fil à retordre aux Champolions du soixantième siècle. J’ajoute même que la pierre de rosette est un jeu d’enfant à côté de nos dispositifs numérique.

Il n’est ici question que de transmission de notre culture.

La pierre de rosette à pu être déchiffré parce qu’elle contient trois exemplaires d’un même texte. En claire parque quelqu’un à jugé bon d’en faire des copies. Oui si aujourd’hui on comprend le fonctionnement de la la culture égyptienne, c’est parce qu’un scribe d’alors en a fait des copies. Nous serions incapable de lire les hiéroglyphe sinon.

C’est pour cette raison que je trouve absolument abérante toute politique – ouverte ou non – visant à limiter les copies et ce pour quelques raison que ce soit.

Une autre raison, s’il en fallait une, c’est que des dizaines de documents disparaissent dans des incendies, des inondations, par l’usure du temps… en faire des copies, c’est tout simplement les conserver.

Vous n’êtes pas sûr que cela soit légale ? Posez vous alors la question : « cela vous est-il juste ? » Si cela vous parez juste, alors faites comme Martin Luther King : entraver la loi et faite ce qui est morale*.

=> Copiez les œuvres, dupliquez les à plusieurs endroit et sur plusieurs supports.

L’autre leçon de la pierre de rosette, c’est que la copie est était dans trois langues différente. Cela nous force à nous rappeler que les langues qui existaient hier, n’existeront peut-être pas demain. Pour être encore plus précis, les formats que nous utilisons ne seront pas lisible toujours. Ainsi il faut prendre garde à conserver des copies dans plusieurs format où au minimum de conserver la méthode pour lire le format. Dans de très nombreux cas (comme les hiéroglyphe avant Champolion), cette méthode est inconnu, caché voir pire*. Pour que la méthode soit connu, utiliser des formats ouvert.

=> Utilisez des formats ouverts.

C’est simple, pour les réalisations textuel, il existe le .txt, le html ou le .pdf ; pour les réalisation sonore ou vidéo, le format theroa existe, pour les images, jpeg est là.

* Attention, Comme MLK vous serrez condamner pour cela, alors n’oublier pas d’être non violent et de rester intègre.

* Attention à vous tenir éloigné au maximum des DRM : n’acheter pas de CD ni de DVD, n’achetez pas sur les plateformes en utilisant comme itune…

rivière
rivière
Catégories
Réflexion Technologie

Pourquoi je n'achète plus de DVD vidéo ?

Je ne me souviens même plus du dernier DVD vidéo que j’ai acheté, par contre je me rappelle très bien du dernier DVD neuf que j’ai eu entre les mains, un cadeau offert par des amis et que je n’ai jamais pu regarder !

Le problème : les DVD vidéo sont protégé contre la copie, si l’original brouillage CSS est devenu obsolète, il a été remplacé par un autre moyen dont le secret est encore détenu par les fabriquants de lecteurs pour s’assurer que l’on achète bien leurs appareils et que l’on renouvelle nos anciens qui marche toujours. L’april fournit une bonne explication à ce sujet.

pano2.jpg
Regate entre Menton et Nice

Ainsi j’ai beau posséder d’un ordinateur récent avec un processeur capable de décoder des flux vidéos, d’un lecteur-graveur de DVD au gout du jour, d’un système d’exploitation dont la dernière mise à jour remonte à… hier ! Je ne peut pas lire ces DVD sur mon ordinateur !

En fait, pour lire ces DVD je devrais acheter un lecteur adéquat plus un téléviseur, qui en plus d’encombrer mon salon sont couteux et poluant à la fabrication et en consomation d’energie.

Du coup il me reste plusieurs solutions : je regarde les vieux DVD que je possède, souvent des collectors, je regarde un peu la télévision (sur mon ordinateur) et je vais un peu au cinéma… de toute façon je fais surtout autre chose !

Je suis désolé pour l’industrie du cinéma mais en ce qui me concerne, elle s’est tiré une balle dans le pied…