10 ans… d’expérience

Vous connaissez la blague : « J’ai 20 ans avec 10 d ‘expérience ! » ? Je viens d’expérimenter cela avec l’un de mes derniers projets, celui-là même que j’avais réalisé lorsque j’étais en stage de fin d’étude il y a 10 ans.

Le site n’a pas beaucoup évolué d’un point de vue fonctionnel, c’est un magazine en ligne avec beaucoup d’articles et quelques fonctionnalités secondaires. D’un point de vue ergonomique et esthétique, il a vécu sa vie, remanié régulièrement.

Quand j’en ai fait la refonte il y a 10 ans, je ne connaissais pas la technique, je parlais à peine les langages, l’ergonomie, le graphisme et le marketing était des gros mots pour moi. Bref : j’étais un grand débutant.

Les conséquences directes, c’est que j’ai passé des heures, des jours, des mois à essayer laborieusement de faire fonctionner tel ou tel élément… J’ai de ce stage le souvenir d’avoir passer mon temps à chercher des solutions à un nombre inimaginables de problèmes. J’ai aussi le souvenir d’une grande fierté à avoir réalisé tout seul ce site… malgré ses imperfections.

Quelques mois après, j’étais ingénieur. Puis j’ai eu un premier job, puis un second, avant que je mette à mon compte. Durant cette période, je me suis occupé à apprendre, tous les projets étaient des prétextes pour tester une technique, essayer une nouvelle technologie… améliorer également ce qui peut l’être : l’interface, l’ergonomie, l’esthétisme (et même le marketing).

Je dois faire ici une parenthèse, j’ai beaucoup suivi les conférences de Paris Web, et pourtant je n’y suis allé qu’une fois. Ces conférences m’ont donné une seconde formation, celle du terrain, celle que l’on ne peut apprendre dans les écoles. J’ai eu l’occasion également d’aller à des Symfony Live (merci à mon second employeur) qui ont également pu booster ma motivation à aller de l’avant, à tester de nouvelles solutions.

Et voilà qu’au printemps 2015, j’ai un appel d’un partenaire qui me demande de refaire un site (ça m’arrive souvent en fait), mais pas n’importe quel site, celui-là même que j’avais fait en stage de fin d’étude. Je vous avoue que ça ne m’a pas du tout emballé dans un premier temps, je me souvenais surtout des difficultés que j’avais eues, des retours incessants sur je ne sais quel bug que je n’arrivais pas à corriger…

Et puis j’ai réalisé : ça c’était avant !

Je vous passe les dizaines de problématiques que je savais déjà résoudre, les difficultés de technologie, de langages… ce coup-ci il m’aura fallu quelques jours pour réaliser un site plus solide, mieux conçu, avec moins de bug, plus utilisable que ce soit pour l’internaute que pour l’administrateur. Je n’ai pas eu à chercher la solution à beaucoup de problèmes ce qui ne m’a pas empêché de tester de nouveaux outils, de nouvelles techniques.

J’ai grandi, j’ai progressé pour devenir un développeur compétent et productif.

Je devrais ajouter tout de même, que rien n’aurait était possible sans ce premier site. En effet,  j’ai décroché mon premier job en partie grâce à cette expérience. Et cette expérience cumulée aux suivantes m’a emmené plus loin…

S’il n’y avait pas eu cette première personne qui m’a fait confiance (et qu’il l’a peut-être regretté étant donné mon incompétence de l’époque ?) rien n’aurait été possible. Merci à lui, merci à toutes les personnes qui prennent le risque de faire travailler un débutant… qui prennent le temps de former un incompétent.

Aujourd’hui j’ai 23 ans avec 10 d’expériences !

Certain me demanderont de quel site il est question… c’est www.atoi2voir.com aujourd’hui propulsé avec WordPress, tandis qu’il y a 10 ans c’était du Manbo (qui a été plus tard forqué pour produire Joomla). Le graphisme est de Furious Creation, il y a 10 ans c’était moi avec mes petites mains et mon mauvais goût.

Publié par

Nathanaël Martel

Développeur Web, défenseur de la culture libre et du revenu de base

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *