Le télétravail : travailler à distance de n’importe où

Ce titre curieux cache une double réalité : officiellement, je n’ai jamais été un télétravailleur, cependant dans la pratique j’ai toujours travaillé et collaboré avec des personnes à distance.

Pour moi le télétravail, ce n’est pas rester chez soi, c’est travailler à distance, c’est travailler de n’importe où avec des personnes qui sont ailleurs.

Dans la première société où j’ai travaillé, il y avait une personne dont le lourd handicap rendait le télétravail quasiment incontournable. Mais curieusement, c’était surtout la distance avec les clients que je devais gérer au quotidien, ceux-ci étant suffisamment distants pour que je ne les rencontre qu’une ou deux fois par an. Je ne peux pas dire que j’ai alors développé beaucoup de technique de cette période si ce n’est que le téléphone fonctionnait bien, et ça fonctionnait grâce à des échanges courts et fréquents, de l’agilité en quelque sorte. Nous pouvions d’ailleurs communiquer plus fréquemment parce que nous étions à distance et que nous n’avions pas à attendre une éventuelle réunion hebdomadaire.

Dans la seconde entreprise, je me suis retrouvé à avoir très peu de contacts avec les clients (j’ai laissé tomber la gestion de projets pour me consacrer à la réalisation) mais à travailler avec plus de collaborateurs distants : un confrère développeur, un infographiste et plus tard des chefs de projets. La distance à été très vite comblée par tous les outils gratuits de communication dont nous disposons :  msn, gtalk, skype, google doc… sans oublier le téléphone et les outils inhérents aux développeurs : subversion, SSH… et Git.

Avec le recul, je me rends compte que nous n’avons pas fait beaucoup d’efforts pour que ça marche : c’était naturel. Peut-être cette facilité est induite par une grande aisance avec l’informatique.

Avec le temps j’ai pu constater que le chat est un outil de communication très efficace, discret à tel point que je préfère l’utiliser avec les personnes dans la même pièce que moi afin de ne pas déranger ni déconcentrer tout l’open space. C’est aussi moins intrusif et il m’arrive souvent de ne pas lire tout de suite les conversations mais de finir avant ma ligne de code, ce qui est difficilement réalisable avec le téléphone.

Cette organisation a été complètement improvisée, ce qui nous a permis de tester plein de choses avant de les abandonner. Cela a aussi l’inconvénient d’avoir était mal vécu par d’autres personnes de la société, moins à l’aise avec les outils ou ayant des à priori sur le télétravail.

Au final, j’en suis sûr, le télétravail, ça marche.

      En me rendant au télétravail, je me suis fait télé-pincer pour excès de vitesse sur l'autoroute de l'information ... et ça m'a coûté une sacrée télé-prune ! Philippe Geluck

Prendre de la distance

À force de chercher un appartement à Nice, j’ai fini par abandonner l’open space, quitter l’entreprise, pour pouvoir travailler d’ailleurs… avec des préférences certaines : là où l’immobilier est moins cher, à la campagne sans pour autant avoir des trajets coûteux et polluants. Certes, tout ne s’est pas passé comme prévu, mais en supprimant cette contrainte qui me retenait à Nice, je peux voir plus loin.

Maintenant je suis donc sans emploi, et aussitôt auto-employé, auto-entrepreneur… freelance dirons certains.

Je préfère dire que je fais des sites web, tout simplement.

Publié par Nathanaël Martel

Développeur Web, défenseur de la culture libre et du revenu de base

4 réponses sur « Le télétravail : travailler à distance de n’importe où »

  1. Bonjour Nathanaël,

    Merci pour votre témoignage. Votre point de vue sur le sujet est très intéressant dans la mesure où nous lisons aujourd’hui beaucoup d’articles sur le télétravail, une bonne chose en soi puisque cela promeut cette nouvelle culture de travail, mais parmi ces articles, nous trouvons assez peu de témoignages, d’expériences réelles de télétravailleurs comme la vôtre (je prend ici votre définition « travailler de n’importe où avec des personnes qui sont ailleurs »).

    J’anime un blog dont les sujets gravitent principalement autour du télétravail, http://www.ubikit.fr, et j’aimerais, avec votre accord, publier votre expérience. Cela est-il envisageable selon vous ?

    Bien cordialement,
    José Nicomedez

    1. Bonjour José,

      Je lis votre message un peu tard, veuillez m’en excuser. Je vous laisse la liberté de le publier, il est, comme le reste du blog, en licence «creative commmon by sa».

      simplement,
      Nathanaël

  2. Bonjour Nathanaël,
    Votre point de vue est vraiment exceptionnel en touchant un tout petit peu au télétravail. Même tout le monde en parle beaucoup à l’heure actuelle, vous êtes encore génial même si vous n’êtes pas du tout dans la sphère, et surtout avec une nouvelle définition jamais entendue du télétravail !

Les commentaires sont fermés.