Catégories
Réflexion Technologie

Pourquoi nous croyons toujours au travail à distance

Je vous fais une très rapide traduction et synthèse de l’article de StackExchange. Les mises en gras sont de mon fait. Personnellement, il y a encore cinq ans, je ne pensais pas du tout que le travail à distance pouvait fonctionner. Après l’avoir vécu, je suis convaincu que c’est une solution radicalement efficace, même si ce n’est pas aussi bien organisé que dans cet article.

En particulier, le chat est un outil de communication qui résout la grande difficulté de la communication, difficulté qui provient plus du nombre de personnes que de la distance. En effet, c’est non intrusif, discret, rapide, efficace…

Why We (Still) Believe in Working Remotely

Cela fait déjà 3 ans que nous avons mis en place un plan de travail à distance, il est temps maintenant de faire le bilan sur comment ça marche réellement.

Nous employons  aujourd’hui 75 personnes réparties entre la vente et la production. C’est du côté de la production que le travail à distance est en place avec 16 employés en permanence à distance et 18 dans nos bureaux. Ils sont développeurs, administrateurs système, graphistes ou « community manager ». En tant que responsable technique, je vais surtout vous présenter ce qui se passe au niveau des développeurs, mais cela s’applique aux autres.

Pourquoi nous croyons au travail à distance à temps plein

  1. Cela permet d’employer des personnes compétentes qui ne peuvent pas déménager. Si vous recrutez quelqu’un pour ses compétences techniques c’est la solution évidente pour trouver quelqu’un. En particulier, vous ne perdez pas les gens qui, pour des raisons familiales doivent déménager.
  2. Quand c’est bien organiser, les personnes sont extrêmement productives : seul dans un bureau, horaire flexible, temps de transport réduit. La plupart de ceux qui sont à distance, travaillent plus longtemps et de manière plus efficace.
  3. Cela vous oblige à faire plus que de la présence. En tant que manager, vous ne pouvez pas facilement savoir combien de temps une personne a travaillé. C’est une bonne chose car cela m’oblige à regarder ce qu’ils ont fait. C’est bon aussi pour l’employé, qui sait très bien que ce n’est pas parce qu’il est au bureau qu’il peut surfer une heure sur reddit. En fait, pour tout le monde, ça permet de dire que bureau = travail.

Ce que nous avons appris

  1. Le travail à distance n’est pas fait pour tout le monde. Solitude, séparation entre vie familiale et vie professionnelle. Nous proposons à nos employés de revenir ou de repartir en les aidant à définir ce qui est le mieux pour eux.
  2. Le travail à distance est une compétence qu’il faut rechercher. Vous avez intérêt à vérifier que les personnes que vous embauchées en télétravail vont être bonnes pour ça, qu’elles soient motivées par elles-mêmes et proactive.
  3. Vous devez le vivre en équipe. À partir du premier employé hors des locaux,  vous devez vous organiser pour communiquer en ligne uniquement : pas de réunion physique, pas de prise de décision au détour d’un bureau… sinon, le travailleur à distance va se retrouver nécessairement exclu.
  4. Communiquer est difficile (mais c’est toujours difficile). C’est le plus gros problème d’une société qui grandit de 4 à 75 personnes. À 4, tout le monde sait tout. À  75 ça ne marche plus. Vous devez modifier vos canaux de communication, et encore plus avec des travailleurs à distance qui auront moins de chance d’entendre une conversation ou une rumeur. Vous devez être explicite.

Comment nous faisons

  1. Google Hangouts. c’est le sang de notre organisation. Si vous ne l’avez jamais utilisé, vous vivez au moyen-âge. Nous l’utilisons pour les réunions, les démonstrations… pour tout. Ce n’est pas l’alternative à la communication physique préféré des personnes au bureau, c’est parce que c’est plus simple.
  2. Chat. Le chat est bon pour les plus petites conversations où juste pour poser une question. Premièrement, c’est asynchrone : la personne revient vers vous quand elle à le temps. Deuxièmement, c’est persistant : les autres personnes ayant loupé un moment peuvent reprendre le fil (indispensable quand il y a plusieurs fuseaux horaires). Toutes les entreprises devraient avoir un chat, qu’elles soient distribuer ou non. C’est bien mieux que d’interrompre quelqu’un.
  3. E-mail. Aussi problématique que soit l’e-mail, c’est encore une bonne solution. L’e-mail est pour les conversations complètement asynchrone (ne l’utilisez pas si vous voulez une réponse dans la journée) et pour communiquer les décisions et le reporting. Nous avons établis la règle que chaque décision prise doit être écrite et envoyée à toute l’équipe par mail. Toutes les semaines, chaque équipe fait un reporting au reste de l’entreprise donnant ainsi une bonne vision d’ensemble de ce qu’il se passe afin que les équipes ne soient pas isolées les unes des autres.
  4. Trello + Google docs. Trello permet de garder une trace de qui travaille sur quoi et google docs est utilisé pour les notes, les spécifications…

Ceci est notre histoire.

Une équipe distribuée n’est pas pour tout le monde, mais ça marche très bien pour nous. Il y a plus de travail, mais cela vaut le coup de par la valeur des personnes que cela nous permet d’avoir et la qualité de vie que nous sommes en mesure de leur offrir. Cela fait partie de notre ADN.

 

 

Par Nathanaël Martel

Développeur Web, défenseur de la culture libre et du revenu de base

Une réponse sur « Pourquoi nous croyons toujours au travail à distance »

Les commentaires sont fermés.