Catégories
Réflexion Technologie

Qui cherche à contrôler Internet ?

Le sujet est d’actualité, alors je remets à l’ordre du jour cette excellente conférence de Benjamin Bayart de 2009.

En résumé, Benjamin nous rappelle quelques bases sur Internet, ce que c’est et qui le contrôle (c’est-à-dire presque personne), puis il cherche à savoir à qui Internet peut nuire pour comprendre qui veut le contrôler et comment.

Internet supprime les intermédiaires, ainsi la nécessité de se faire représenter disparaît et tout le système démocratique actuel (la démocratie directe est théoriquement possible). Mais également les marchands qui distribuent les œuvres des artistes (ces derniers peuvent se passer des premiers) …

Internet permet de s’exprimer, c’est la liberté d’expression telle qu’elle est inscrite dans la déclaration des droits de l’homme. Ainsi, sur Internet, n’importe qui peut dire n’importe quoi. Les politiques et les journalistes perdent ce monopole au profit de tout le monde.

Vous pouvez télécharger la vidéo ici : Qui cherche à contrôler Internet ? Benjamin Bayart 2009
Gulliver a retranscrit la vidéo : texte partie 1, texte partie 2.

Sinon sur dailymotion :


Benjamin Bayart : Qui cherche à contrôler… par patria_o_muerte

Le monopole de la parole, qui est-ce que ça impacte ? Évidement, immédiatement, les politiques. Le plus bête exemple qu’on ait croisé, c’est quelqu’un qui a voté « oui », qui vous le dit, c’est le débat sur le traité constitutionnel européen. 95% de la classe politique était d’avis qu’il fallait voter « oui » (échange avec le public – inaudible). A peu près 90% des médias : télé, radio, presse écrite, étaient d’avis qu’il fallait voter « oui ». Le débat ne s’est pas installé dans les médias. Il n’y a pas eu de vrai débat, construit, structuré, avec des arguments de fond à la télé ou à la radio. Le seul endroit où le débat a eu lieu, c’était sur internet. Le seul endroit où on a senti venir la réponse «non» au traité, c’était sur internet. Et ce n’était pas comme l’ont dit les média, une réponse de caprice, c’était une réponse structurée avec des arguments solides, avec des arguments valables. Personne n’en a rien à foutre, mais quand le peuple a voté « non », le peuple a voté avec des arguments.


Benjamin Bayart : Qui cherche à contrôler… par patria_o_muerte


Benjamin Bayart : Qui cherche à contrôler… par patria_o_muerte

la conclusion elle est là : Qui cherche à contrôler internet ? :
Les moines copistes de DVD,
les irresponsables au grand pouvoir
les orateurs officiels.

 

Comment peut-on se prémunir contre tout cela ? Essentiellement en étant internaute. Je m’explique. Quelqu’un qui est abonné à internet depuis 3 mois, qui vient de découvrir le truc, qui est encore dans la phase « Ah ! C’est rigolo comme tout la vidéo débile que m’a envoyée Jean Luc ! » (c’est pas quelqu’un de méprisable, c’est juste quelqu’un qui n’est pas encore un internaute, il a découvert une télé interactive), il faut lui laisser en général, en moyenne, en statistique, à peu près 1 à 2 ans pour que de la télé interactive, il passe à des informations interactives. Alors ce n’est pas forcement de la haute politique, ça peut être des échanges de recette de cuisine [??], il n’y a pas d’informations plus nobles que d’autres. Puis après il passera à l’étape suivante, celle du contenu. Au lieu de se contenter de le commenter, il pourra se mettre à le faire. Et dans cette évolution, qui est longue et demande un peu de formation, le mode de fonctionnement  change progressivement. On passe d’un mode de fonctionnement où on a choisi dans le rayonnage ce qui se trouvait de mieux, ce qui  correspondait  le moins mal à ce qu’on voulait. Par exemple moi je voulais une passoire à nouille en acier, y’en avait qu’une en plastique, j’ai pris la moins moche, j’en voulais une en métal. C’est la méthode du consommateur. La méthode de l’internaute c’est, soit je trouve des choses qui me plaisent, je les lis. Éventuellement je les commente. Éventuellement, j’écris les petits papiers pour dire « Allez lire ce qu’ a écrit X, c’est intéressant parce qu’il écrit mieux que moi». Soit je ne trouve pas ce que j’ai envie de lire. Et dans ce cas là, je l’écris.

Et on change complètement de mode de production. On change complètement de mode de pensée. Mon opinion n’est pas défendue ? Dans le mode de pensée précédent, on râle : « Tous pourris, la presse est aux ordres de politiques salauds, vendus ; le syndicaliste vendu ; social traitres ». Enfin tout le volet habituel. Dans le modèle internet, pas du tout. « Mon opinion n’est pas défendue ? » C’est de ma faute je l’ai pas défendue. Je ne l’ai pas exprimée, comment voulez-vous que quelqu’un la défende ? Ça change complètement le mode de réflexion [??]. En étant internaute dans notre mode de réflexion et dans notre mode de fonctionnement, en produisant des contenus intelligents, même si personne ne nous le demande, surtout si personne ne nous le demande, on lutte contre le phénomène. Même pas besoin de dire du mal d’Hadopi. Il suffit de réfléchir et d’exprimer sa réflexion en ligne pour rendre le système incontrôlable.


Benjamin Bayart : Qui cherche à contrôler… par patria_o_muerte

Par Nathanaël Martel

Développeur Web, défenseur de la culture libre et du revenu de base

Une réponse sur « Qui cherche à contrôler Internet ? »

Les commentaires sont fermés.