Catégories
Réflexion Technologie

streaming, pear to pear, téléchargement… y a-t-il une différence ?

Je viens à l’instant d’écouter un reportage où quelques députés se faisait épingler sur ces différentes notions, ça n’est pas simple, alors essayons de nous y retrouver avec quelques définitions :

Téléchargement
Opération de copie d’informations d’un ordinateur à un autre.
Pear to pear (en français : pair à pair)
Mode particulier de téléchargement, permettant la décentralisation de l’information, celle-ci se trouvant sur un ensemble d’ordinateur. Une fois qu’un contenu est téléchargé, il peut être fournis à d’autre. Pour bien comprendre le principe, partons d’une bougie allumée et dites vous que vous voulez en allumez 100, vous pouvez choisir d’allumer les 100 bougies à la première, ou, si vous êtes plusieurs, 10 personnes allument une bougie à le première puis allume chacune 9 bougies avec celle qu’elle viennent d’allumer.
Streaming (en français « lecture en continue »)
Mode de téléchargement qui permet de lire l’information au fur et à mesure qu’elle se télécharge.

Vous avez bien lu, dans tous les cas c’est du téléchargement : l’information à un moment donnée est stocké sur votre ordinateur sinon vous ne pourriez l’avoir (ni la voir d’ailleurs). Pour vous en convaincre, réfléchissez-y encore un peut : comment l’information peut-elle passé de son réalisateur à vous pas internet et l’intermédiaire de votre écran et/ou vos haut parleur, sans que votre ordinateur ne l’ait manipulé ?

Pour citer Tristan Nitot :

Toi aussi, cher lecteur, en lisant cette article, tu en as fait une copie sur ta machine (et donc téléchargé !). Instantanément. Sans que ça ne me coûte rien (enfin, 15 EUR par an d’hébergement associatif), sans que ça ne te coûte rien, à part ton abonnement ADSL. Cet article sera probablement lu par plus de 10’000 personnes dans les jours à venir (pas mon article, celui de Tristan… ). A coût négligeable. Il y a encore quelques années, diffuser 10’000 photocopies de cet article par la poste m’aurait coûté plusieurs fois le SMIC et m’aurait demandé plusieurs jours de travail.

Question subsidiaire : pourquoi tant de mode de téléchargement ? La réponse est pragmatique, pour des usages différents en fonction de leurs avantages :

Client / Serveur
Le plus simple à mettre en place, l’information est prise sur un ordinateur appelé serveur et arrive sur votre ordinateur appelé client. Inconvénient : plus une information est demandée, plus le serveur doit être robuste et sa bande passante (ses tuyaux) large.
Pair à pair
Au modèle précédent, on ajoute la possibilité à chaque client de devenir à leur tour un serveur, les clients suivant peuvent télécharger l’information depuis plusieurs sources, ce qui permet d’aller beaucoup plus vite et d’économiser le serveur initial (sa bande passante et sa puissance). C’est idéale pour des gros volumes : vidéo et audio principalement.
Streaming (en français « lecture en continue »)
Rien de plus que la radio, la télévision ou le téléphone, c’est l’idéal pour retransmettre une information en directe, c’est en revanche très couteux en serveurs et en bande passante. Autre avantage, c’est très ergonomique, dans le sens où vous n’avez pas conscience de télécharger quoi que ce soit.

Voilà, la prochaine fois plus d’excuses, j’ai même fait l’effort d’écrire en français !

Il reste encore bien des questions à se poser : qu’advient-il si le serveur s’arrête où s’il brûle ? Que reste-t-il de l’information ? Comment peut-on efficacement diffuser la culture ? Et à moindre coût ? Mêmes questions pour la connaissance, l’éducation…

Pour finir une petite citation :

Qui allume sa bougie à la mienne reçoit de la lumière sans me plonger dans l’obscurité. — Thomas Jefferson

plage de villefranche sur mer au mois d'avril
plage de villefranche sur mer au mois d'avril

Par Nathanaël Martel

Développeur Web, défenseur de la culture libre et du revenu de base