Le Lynx

Lynx affichant "simplement nat"
Lynx affichant "simplement nat"

Voici une charmante bestiole, qu’il faut être expert pour approcher… comme le logiciel. En fait, deux expressions permettent de faire un pont entre l’animal et le logiciel :

  • Avoir des yeux de lynx : Ce logiciel permet d’augmenter sons acuité visuelle en passant outre les problèmes de cécité.
  • Avoir des oreilles de lynx : Ce logiciel permet remplacer la vue par l’ouie.

Enfin vous aurez noté la ressemblance entre lynx et link (en anglais un lien) car le web est fait de lien, et que l’on veut toujours passer d’un lien à l’autre.

Le lynx est un félidé, un gros chat dirons certains, de 60cm à 1.30 m avec des pâtes courte mais large lui permettant de marcher dans la neige. Comme un chat, c’est animal carnivore.

Lynx (cc par guppiecat)
Lynx (cc par guppiecat)

Le logiciel est un navigateur web, vous savez l’outil que vous utilisez tous les jour pour aller sur Internet. C’est donc un concurent de Firefox et Fennec mais pour un public encore différent. La grande particularité de Lynx est d’être en mode texte, c’est à dire de ne pas nécessité d’interface graphique ni de sourie. Quel interet de nos jour me diriez vous ? Plusieurs, l’essentiel étant l’accéssibilité aux mal voyant car bien sur ce type de logiciel fonctionne très bien avec une tablette braille. En plus il est muni d’un plugin de synthèse vocal, lisant le contenue de la page. Double avantage donc : on remplace la vue par le touché et l’oui.

Un autre usage que je lui ai trouvé, plutôt professionnel, c’est lorsque je me conecte à un serveur en ligne de commande, je ne peux y démarer un navigateur graphique car de toute façon un bon serveur n’en dispose pas… c’est alors un moyen d’accéder au web.

Encore un fonction intéressante, en terme de SEO, ça donne une bonne idée de ce que perçoit les robots des moteurs de recherche… encore que j’espère que les robots moderne sont meilleurs que ça…

Un dernier mot, lynx n’est pas le seul navigateur web en mode texte, il en existe d’autre comme links… Et pour finir il est libre !

Publié par Nathanaël Martel

Développeur Web, défenseur de la culture libre et du revenu de base

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *