Catégories
Technologie

date et consommation

Comme toute personne ne conduisant pas et ne disposant pas de voiture, la question de faire les courses est un problème délicat. En fait le problème est surtout de les ramener à la maison… et c’est souvent lourd, même carrément lourd quand c’est pas souvent ! Heureusement des solutions existe :

  • acheter au jour le jours
  • se faire livrer
  • porter sans râler

Comme je suis un râleur et que d’autre solution existe, j’ai banni la dernière solution, celle que j’employais pour remonter les collines de Saint Etiennes mais j’étais seul et avec un budget ultra limité… et pourtant c’était lourd !

Comme faire les courses et pour une source d’ennui profond, que je déteste me balader dans les magasins, il est hors de question d’y aller tous les jours, ni même deux fois par semaine… du coup je délègue le plus souvent possible à ma fiancé cette tâche.

Bref il ne reste plus qu’une solution que bien entendu j’ai tester… et que nous utilisons régulièrement : se faire livrer ! Après un premier essai médiocre à Lyon (site web peu pratique, erreur dans livraison), j’ai eu de très bonne expérience à Aberdeen que j’ai voulu reproduire en arrivant à Montpellier où il n’y avait pas grand chose à mon arrivé.

J’ai du me contenter la première année du service de livraison de Inno : vous faites vos course normalement dans le magasin, mais au lieu de passer à la caisse, vous abandonnez votre cadis en échange de votre adresse, et celui-ci arrive chez vous quelques heures plus tard. Bref, c’est super pratique mais vous devez quand même vous déplacer !

Depuis septembre, un nouveau service s’est créé : Telemarket. Les plus : ils livrent à peut près n’importe où ! Les moins : les frais de port ne sont pas négligeable… Bon en fait en comparant avec un quelqu’un qui prend sa voiture, fait une quinzaine de borne… c’est pas très cher, mais il parait que je suis radin !

Donc pour ne pas avoir à payer ces frais, j’ai fait la méga commande avec – entre autre – une quarantaine de litre de lait UHT longue conservation sur lequel est marqué « à consommer de préférence avant le 11/11/2007 ».

Aujourd’hui il en reste la moitié et la date limite approche, pourtant je ne suis pas inquiet de consommer ce lait jusqu’à son dernier litre, mais ça je n’arrive pas à l’expliquer à ma fiancé….

Je ne suis pas inquiet, car comme le dit l’article ci dessous, le lait UHT ne présente pas de risque après la date limite d’utilisation optimale. Reste à savoir si je devrais le boire seul !

Les mentions « À consommer de préférence avant le » et « À consommer jusqu’au »

La nourriture que vous achetez est-elle suffisamment fraîche pour être consommée ? Vérifiez la date indiquée sur le produit. La loi exige qu’une date limite d’utilisation optimale (mention « À consommer de préférence avant le ») ou une date limite de consommation (mention « À consommer jusqu’au ») figure sur les produits alimentaires. Les deux expressions ne signifient pas la même chose.

  • La date limite d’utilisation optimale indique une « durabilité minimale », c’est-à-dire la période pendant laquelle l’aliment conserve toutes ses propriétés spécifiques si il a été correctement conservé. Autrement dit, un produit dont la date limite d’utilisation optimale est expirée ne présente pas de danger, mais le fabricant ne garantit plus ses qualités organoleptiques (goût, odeur, etc.).
  • La date limite de consommation est présente sur les produits hautement périssables d’un point de vue microbiologique, qui sont susceptibles de présenter un risque pour la santé en cas de consommation tardive. Ces produits, comme les salades prêtes à consommer, doivent comporter une date limite de consommation, après laquelle ils ne doivent plus être consommés. De surcroît, le fabricant doit expliquer la manière dont le produit doit être stocké afin qu’il reste frais le plus longtemps possible, par exemple à ou en dessous d’une certaine température.

Par Nathanaël Martel

Développeur Web, défenseur de la culture libre et du revenu de base

Une réponse sur « date et consommation »

40 litres c’est quand même beaucoup !
Je pense que tu peux optimiser la chose…
Soit commander moins, consommer plus vite ou utiliser le lait en poudre…
J’ai dessuite écarté l’idée de la vache sur le balcon, je pense au voisin !

Les commentaires sont fermés.