f-spot et symfony

Une des choses les plus intéressantes d’un logiciel libre, c’est que l’on peut bâtir dessus. … et je ne m’en prive pas !

J’utilise depuis plusieurs années maintenant le très bon logiciel f-spot qui permet de gérer des photos. Rien d’extraordinaire, mais tout de même ce logiciel permet de les visionner, de leur affecter des « étiquettes » (tags), de faire quelques retouches de base et d’exporter les photos vers toute sortes de service en ligne. Ainsi mes photos sont triées et en quelques cliques je peux trouver toutes les photos que j’ai d’une personne ou d’un lieu.

Comme je ne suis pas seul, je désire montrer ces photos sans pour autant avoir à faire d’export et encore moins à payer un hébergement onéreux.

Comme les données de f-spot sont enregistrées dans une base de donnée sqlite, je me suis dit que je pourrais l’utiliser directement pour monter un site web rapidement. J’ai donc configuré mon ordinateur domestique comme serveur web accessible depuis Internet.

J’ai sorti le meilleur outils de développement rapide : symfony. En quelques minutes j’ai pu « attaquer » directement la base de f-spot et récupérer des photos.

Avec deux trois outils en plus, j’ai pu finaliser en quelques heures un petit site : http://photos.fam-martel.eu

J’ai utilisé :

  • sfImageTransformPlugin pour faire des vignettes et des images de taille à aller sur le web.
  • Osez HTML5 et CSS3 ! pour réaliser une jolie présentation.
  • YoxView pour avoir un diaporama avec effet d’agrandissement et de transition.
  • Piwik pour récupérer des statistiques de consultation.
  • … et bien entendu ma machine tourne sous GNU/Linux avec un serveur Apache.

Au final, ce ne sont que des logiciels libres que j’ai assemblés pour en faire ce dont j’ai besoin. Je n’ai presque rien développé, j’ai fait fonctionner ensemble des morceaux de logiciels.

sfImageTransformPluginsfImageTransformPlugin

flattr this!

WCAG Robustesse

4. Assurrer la compatibilité avec un maximum de navigateur.

  • Les erreurs significative de HTML / XHTML / CSS sont évité grâce à l’emplois du validateur W3C
  • Les éléments et attributs HTML sont utilisés correctement et à bonne escient.

C’est curieux de conclure ce document par la base de la base ! Alors c’est claire, l’élément table sert à présenter des données tabulées et non à faire de la mise en forme, les formulaires sont utilisé avec des label pour chaque input, un fieldset… la base du web sémantique quoi !

WebAIM’s WCAG 2.0 Check (en)Web Content Accessibility Guidelines (WCAG) 2.0 (en)

cactus

cactus

flattr this!